Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
Expérience
utilisateur
Design
industriel
Technologie
Architecture - Mobilier
Design des services
La
marque
Packaging
Communication
visuelle
Design
interactif
Design
management
  ...  
Les modèles de consommation se complexifient : plus de choix, plus de désirs, plus de changements, plus de contraintes toujours plus larges et élaborées à intégrer, allant des technologies (nécessité de masquer la technologie derrière l'usage) à l'environnemental (réemploi, recyclage...), en passant par le développement des modes de consommation collaboratifs. Le design peut-il s'adapter à une telle complexification, tout en conservant son intégrité ? Est-ce son rôle d'intégrer cette complexité, sa vocation de "simplifier le complexe" pour en faciliter l'appropriation et jouer un rôle de moteur de changement ?  Dans quels domaines peut-il y exceller, et dans quels autres y trouve-t-il ses limites ? En quoi ces contraintes, nouvelles ou pour le moins démultipliées, peuvent-elles altérer le sens et l'essence même du design ? S'adapter à ces enjeux relègue-t-il à l'arrière-plan certains de ses principes, de ses missions originelles, de ses méthodes ? 
Et hop, voici mon feedback :
Ci-dessous, j'expose mes motivations auprès des organisateurs :


Je signale mon opinion : je trouve ce sujet...




Infos diverses
Lieu : Dans les studios de Webcastory
L'article
Réagir ?
Intervenants (1)
AUDIENCE
Web-TV,
mode d’emploi
 
 
Et si je sponsorisais ce sujet ?
Sujet proposé par Corinne Dangas
Organisation par Corinne Dangas
Format : Talkshow
Traitement : Débat d'idées
 
Intervenants :
Corinne Dangas, Éditions Mondeos
Directrice E-business et SI, Mondeos (e-Mondeos, BaLaDO.fr)
Les modèles de consommation se complexifient : plus de choix, plus de désirs, plus de changements, plus de contraintes toujours plus larges et élaborées à intégrer, allant des technologies (nécessité de masquer la technologie derrière l'usage) à l'environnemental (réemploi, recyclage...), en passant par le développement des modes de consommation collaboratifs.

Le design peut-il s'adapter à une telle complexification, tout en conservant son intégrité ?

Est-ce son rôle d'intégrer cette complexité, sa vocation de "simplifier le complexe" pour en faciliter l'appropriation et jouer un rôle de moteur de changement ? 
Dans quels domaines peut-il y exceller, et dans quels autres y trouve-t-il ses limites ?

En quoi ces contraintes, nouvelles ou pour le moins démultipliées, peuvent-elles altérer le sens et l'essence même du design ? S'adapter à ces enjeux relègue-t-il à l'arrière-plan certains de ses principes, de ses missions originelles, de ses méthodes ? 

Sujet par :
Loading...
Partager le lien :
Sujets potentiellement connexes :